Accueil / Dossiers / Faut-il être bon aux jeux vidéo pour devenir critique de jeux vidéo ?

Faut-il être bon aux jeux vidéo pour devenir critique de jeux vidéo ?

C’est la mini polémique du moment : PewDiePie accuse les journalistes vidéoludiques d’imposture, car ils seraient mauvais aux jeux vidéo. Ils n’auraient donc pas la légitimité de critiquer les jeux auxquels ils jouent.


Si on suit ce raisonnement, on pourrait tout simplement supprimer le système d’avis sur tous les sites.

A quoi bon critiquer les restaurants si on n’est pas cuisinier ? Les commerces si on est pas commerçant ? Les films si on est pas réalisateur ?

Non, là j’exagère. Le cœur du problème serait plutôt les journalistes qui ont critiqué le nouveau jeu Cuphead, tendance du moment (que j’ai énormément apprécié d’ailleurs). Apparemment, il serait trop difficile.

L’éternelle épine dans le pied du Web : la légitimité

A mon sens, cette polémique fait écho à un malaise profond qui nous vient des premières heures de Youtube. Quelle est la légitimité d’un critique ? Lorsqu’il donne son avis, celui-ci est-il personnel, ou se fait-il représentant de la profession ? La télévision tend à nous faire croire que les critiques sur le Web ne sont pas légitimes. Aujourd’hui, c’est le Web qui se lance dans le même combat, mais dans l’autre sens.

Une fausse polémique

La réalité, c’est que PewDiePie, qui dernièrement a perdu le soutien de plusieurs sponsors, a besoin de faire parler de lui. Il n’est pas le seul.

Évidemment, la question de la légitimité d’un journaliste de jeux vidéo ne se mesure pas à sa compétence dans les jeux ! Un jeu vidéo n’est pas un produit qui ne se consomme qu’en mesurant les scores atteints. De nos jours plus que jamais, le jeu vidéo est considéré comme une œuvre, qui propose une expérience.

Objectif : déboulonner les leaders d’opinion traditionnels

Il faut savoir qu’un journaliste est ce qu’on appelle un leader d’opinion : en écrivant positivement ou négativement sur un jeu, il va influencer toute la population de ses lecteurs. Les youtubeurs sont aussi des leaders d’opinion et fonctionnent sur ce même principe (un simple commentaire de PewDiePie peut faire baisser de 30% la note d’un jeu sur Steam).

Quel est le but de tout cela alors? Imposer de nouveaux leaders d’opinion, qui ont des intérêts financiers différents.

Acheter Cuphead

Regarde aussi

Il y a pixels et « pixels »

Ça y est, nous sommes officiellement une cible marketing bien définie. Le Nostal-Geek, ce trentenaire …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *