Accueil / Consoles / SEGA / Megadrive

Megadrive

Voir les trucs et astuces des jeux Megadrive

 
sega-Megadrive
La SEGA MegaDrive, également appelé Genesis, est une console de quatrième génération créée par la marque japonaise SEGA. Il s’agit de la troisième console de l’enseigne nippone, machine élaborée après la Master System.

Nous sommes en 1987, Nintendo règne sur le marché malgré que la Master System soit meilleure techniquement, elle peine à percer. On pense déjà à la future génération de consoles 16 bits. Son succès dès la sortie, Sega le doit à un Marketing hyper agressif auprès des consommateurs mais aussi des développeurs. Sega démarre donc en 1988 avec des conversions très réussies de hits d’arcade lui assurant un succès immédiat, avec le soutient sans équivoque de Electronic Arts.

Historique

En 1987, la NES de Nintendo est la reine des consoles. SEGA pense à lui faire de la concurrence en élaborant la SEGA Master System. Même si cette console a de solides arguments techniques, elle ne parvient tout de même pas à mettre la NES sous l’éteignoir.

SEGA réfléchit alors à la conception d’une concurrente de poids et lance en 1988 la Mega Drive. Pour atteindre son objectif de faire de l’ombre à la NES, la marque japonaise s’emploie à faire une publicité à outrance de son nouveau produit. Et cette stratégie donna des résultats satisfaisants.

Nintendo et Sega se tirent la bourre, Nintendo, en second par une politique de « on sort une console moins chère, donc composants moins chers » mais cela à un cout au niveau public : des jeux qui rament parfois, un micro-processeur dans les choux alors que plus puissant que celui de Sega, chose que Sega va très bien utiliser dans ses prochaines campagnes de pub avec le lancement de Sonic en été 1991.

Un succès retentissant

La Mega Drive devient la star des consoles au cours de la période 1990 jusqu’à fin 1991. Dans l’univers des 16-bits, cette machine est le plus en vue et d’autres, comme la PC Engine, ont du mal à lui tenir tête. La console de SEGA connait un grand succès et profite bien de la fin de carrière de la NES.

C’est son autre point fort, l’absence de Nintendo qui permet à Sega de s’implanter sur le marché des 16-bits sans conteste. On est en 1990 et Nintendo repousse encore la sortie de sa Super NES : une aubaine. Le catalogue de jeux ne cesse de grossir pour le bonheur des joueurs. Quand Nintendo lance enfin sa concurrente, Sega prend cela très au sérieux et ne veut pas lui laisser le temps de souffler, et sort donc le Mega-CD dans les 2 ans qui suivent.

Nintendo avait l’intention de lancer la Super NES mais a dû repousser à plusieurs fois la date de sa sortie officielle, attendant stratégiquement que la ferveur autour de la Mega Drive se calme.

Finalement, après plusieurs hésitations, la Super NES est lancée. Mais SEGA n’a pas l’intention de laisser cette puissante console déstabiliser sa meilleure machine du moment. La marque mise donc sur la promotion des jeux proposés sur la Mega Drive pour rester toujours à la page. En plus de cela, elle lance une extension de sa console, à savoir la Mega-CD. Cette tactique marche, car elle permet à la machine de SEGA de ne pas battre en retraite. Malheureusement, les Mega CD et systèmes 32X de la megadrive sont hors de prix, et précipitent Sega en 1994-1995 au bord de la faillite. La Megadrive finira sa course essoufflée, avec en face Nintendo sortant un Donkey Kong Country prouvant que leur console peut encore tenir le choc de l’arrivée des consoles 32 bits sur le marché.

De nombreux jeux ont contribué au succès retentissant de la Mega Drive. Parmi les plus célèbres, on ne peut ignorer la série des SONIC, tels que SONIC 1, 2 et SONIC & Knuckles. EA Sports a élaboré divers jeux de sport qui étaient bien présent sur la Mega Drive. Même si les jeux de rôle étaient moins en vue sur la console, certains, comme la série Phantasy Star, lui ont permis de mieux se faire connaitre auprès du public.

trucs-astuces-megadrive
Megadrive (458 jeux)