Accueil / Consoles / SEGA / Dreamcast

Dreamcast

Développée par SEGA, la Dreamcast est une console de jeux vidéo de sixième génération. Elle arriva sur le marché après Saturn, une autre machine de la marque japonaise. Dural, Blackbelt et Katana sont d’autres noms utilisés pour évoquer cette console, et ce, durant son développement. Saturn est la toute première console proposée avec un modem, ce qui permet à l’utilisateur de faire diverses actions comme se connecter à internet.

Historique

Le projet de conception de Dreamcast est entré dans sa phase pratique en 1996. SEGA sollicita Microsoft pour le choix du système d’exploitation de la console. Quant à son processeur graphique, c’est chez NEC qu’il a été trouvé. Il s’agit du Power VR II. Ce choix ne s’est pas fait en un jour, car il a fallu passer par plusieurs essais. À la fin de 1996, les développeurs avaient en leur possession les kits de développement de la Dreamcast.

Commercialisation

La mise sur le marché de Dreamcast s’est faite à des dates différentes. Au Japon, la console est arrivée dans le commerce à partir du 27 novembre 1998. Aux États-Unis et au Canada, la machine était à la disposition des gamers dès le 9 septembre 1999 alors qu’en Europe, il a fallu attendre le 14 octobre de la même année pour l’avoir.

Au lancement, plusieurs jeux ont été proposés. On peut citer en exemple « Sonic Adventure », « The House of the Dead » et « Power Stone ».

Les titres d’Electronic Arts se faisaient rares sur la Dreamcast. Mais ce ne fut pas un problème, car le vide a été bien comblé par de gros hits de SEGA Sports.

Fin de production

Dreamcast ne pourra pas résister à l’offensive de Sony qui lance la PlayStation 2. L’annonce de la fin de production de la console a été faite par SEGA le 31 janvier 2001. Et quelques semaines après, précisément le 30 mars, cela a été effectif. La marque indiqua qu’il n’y aura pas de successeur à la Dreamcast, ce qui en fait sa dernière console.

En réalité, SEGA a pris cette décision, car la machine n’a pas connu le succès espéré. Même si les jeux proposés étaient de qualité, la machine n’a pas été vendue comme souhaité par la marque. Cela est dû à l’absence de jeux développés par des tiers, tels que Squaresoft et Electronic Arts.